Louise de la Fresnaye

Publié le par G.G.M.

Louise de la Fresnaye

Dans la branche aînée des de la Fresnaye, ou trouve Louise de la Fresnaye, fille de Pierre, "chevalier, seigneur du lieu (la Fresnaye en Réminiac), de la Villefief, de la Minière, de la Pommerais & autres lieux, (qui) épousa le 8 mai 1629 Guyonne de la Voue, fille aînée de Louis de la Voue, chevalier de l'ordre du Roi, gentilhomme ordinaire de la Chambre de sa Majesté, baron de la Pierre dans le Maine, seigneur de Cotuhan en Bretagne, & de Guyonne de Courtalvern de Pezé".

Louise eut un frère nommé Antoine, "vicomte de la Fresnaye, qui servit longtemps avec une grand distinction. Louis XIV lui donna la charge de lieutenant des Gardes de la Porte, en considération de ses services par lettres du 20 Avril 1663". Antoine fut "capitaine enseigne des gardes du Louvre du Roy", selon l'acte de mariage de Louise.

Louise épousa le 7 janvier 1669 Nicolas Mellet de Mivoys, en la paroisse Saint-Pierre en Saint-Georges de Rennes. Voici la transcription de l'acte de mariage:

"Le 7e janvier 1669 a esté célébré mariage en l'Eglise abbatiale de Saint Georges de Rennes par noble & discret Guillaume Mellet sieur de Roullefort recteur de la paroisse de Saint-Hélier dudit Rennes aux fins de la communion luy donnée, entre escuyer Nicolas Mellet sieur de Mivoye paroissien de St Germain dudit Rennes âgé d'environ 55 ans ainsi qu'il a déclaré demeurant près les Carmes de cette dite ville & damoiselle Louyse de la Fresnaye âgée de 26 ans ou environ demeurante près la rüe dudit St-Georges, a laquelle cérémonie ont esté présents Messires françois de la Fresnaye Seigneur de la Fresnaye y résidant en la paroisse de Réminiac, évesché de Saint-Malo, anthoine de la Fresnaye vicomte dudit lieu capitaine enseigne des gardes du Louvre du Roy demeurant en sa maison de la Velais paroisse de Chatillon, freres de la dite épousée, madlle de la Tremblaye soeur dudit sr mivoye qui demeure pres de la rue de la fannerie, messire Mathurin Chapron prêtre demeurant pres de la Charbonnerie qui tous ont signé (...)"

Louise résida avec son époux au manoir de la Mivoye, en la parroisse de Chantepie, près de Rennes. Ce manoir est dit aussi "de la Vieille-Oreille". Une chapelle y fut élevée par messire Jean Louis Mellet, chanoine de Saint-Malo et archidiacre de Porhoët, pour son utilité car, vieillissant, il ne pouvait plus se rendre à l'église paroissiale de Chantepie, trop éloignée du manoir. Il y fonda une Messe par semaine, mais la chapelle était déjà ruinée en 1790. Le manoir de Mivoye appartint aux Mellet de 1583 à 1733.

Manoir de la Mivoie, à Chantepie

Manoir de la Mivoie, à Chantepie

Commenter cet article